Partager sur :

Visite en Principauté du Secrétaire Général du Conseil de l’Europe

0

En visite officielle en Principauté, hier, jeudi 27 octobre, Thorbjorn Jagland, Secrétaire Général du Conseil de l’Europe a rencontré S.A.S. le Prince Souverain et S.E.M Serge Telle, Ministre d’Etat. Retour en image.  

vo-conseil-de-europePremière visite officielle d’un Secrétaire Général du Conseil de l’Europe à Monaco, depuis l’adhésion de la Principauté, à cette organisation en 2004, la venue hier, de Thorbjorn Jagland est un instant historique. Le Secrétaire Général été reçu en Audience par S.A.S. le Prince Souverain, en présence de Mme Anne-Marie Boisbouvier, Conseiller au Cabinet Princier, de M. Gilles Tonelli, Conseiller de Gouvernement-Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération et de S.E. M. Rémi Mortier, Ambassadeur, Représentant Permanent de Monaco auprès du Conseil de l’Europe.

Une réunion de travail a également été organisée en présence de S.E. M. le Ministre d’Etat, à laquelle participaient les Conseillers de Gouvernement-Ministres ainsi que le Conseiller juridique auprès du Gouvernement et le Délégué aux Affaires Juridiques. Monsieur Jagland a, par ailleurs, rencontré S.E. M. Philippe Narmino, Directeur des Services Judiciaires ainsi que M. Christophe Steiner, Président du Conseil National puis s’est entretenu avec le Haut-Commissaire à la Protection des Droits, des Libertés et à la Médiation, Mme Anne Eastwood.

Cette visite a permis de faire un bilan sur la participation de la Principauté aux travaux du Conseil de l’Europe et sur les bénéfices que Monaco a pu en retirer. Les points abordés ont également porté sur l’actualité et notamment la lutte contre le terrorisme, la sécurité internationale, la prévention de l’extrémisme violent, la crise migratoire et la situation en Ukraine. A cette occasion, les différents interlocuteurs avec lesquels le Secrétaire Général s’est entretenu ont pu lui préciser les initiatives prises par Monaco en faveur des Droits de l’Homme, ainsi que les nombreuses actions menées depuis l’adhésion de Monaco, notamment en matière de lutte contre la corruption ou le blanchiment des capitaux, ou encore celles en faveur de l’efficacité de la justice.

Laisser une réponse