Partager sur :

Frédéric Darnet : le « râleur au grand cœur » du Monte-Carlo Bay

0

Frédéric Darnet a pris les reines il y a huit mois du Monte-Carlo Bay Hotel & Resort. Le directeur du célèbre complexe se livre à vous.

Il y a 10 ans, Frédéric Darnet à rejoint le Groupe de la Société des Bains de Mer. Dans les premiers temps, cet homme a tenu les reines des Thermes Marins. Lors d’opportunités de changement en interne du groupe, Monsieur Darnet s’est vu attribuer la direction du Monte-Carlo Bay en février 2016. Huit mois après, ce râleur au grand cœur se confie.

Like Monaco : Comment vous sentez-vous huit mois après votre prise de poste ?

Frédéric Darnet : Je m’amuse tous les jours et c’est un réel plaisir. C’est un métier que j’ai choisi depuis tout petit, alors que mes parents étaient dans le médical. Rires. Ce qui est fabuleux, c’est l’échange que vous avez avec vos clients et votre équipe. Tous sont de différentes cultures et de différentes origines. J’apprends et avance tous les jours. Je ne suis pas un homme de bureau, mais de terrain et j’adore le côté relationnel de mon travail. Mon but de directeur est la progression de tous. Ma passion s’exerce quand je vois les équipes progresser, rires et grandir.

L.M : La touche éco-responsable, naturelle pour le Bay et une ambition personnelle pour vous ?

F.D : Oui, la démarche green faisait déjà partie du Bay, mais il faut aller au delà. Je veux quelque chose qu’on peut voir, toucher et communiquer à nos clients. Au niveau mondial il y a une forte prise de conscience écologie et à notre petit niveau nous essayons d’amener les générations futures vers elle. L’équipe du Bay est jeune, c’est à travers eux que nous inculquons les bons réflexes à la jeunesse. Par rapport aux clients, nous arrivons à les faire vivre avec la saison, notamment grâce à notre chef. Nous sommes toujours dans la surprise et l’étonnement avec les produits de saison, nous nous devons d’enchanter le client en permanence. Nous lui faisons découvrir des choses. Personnellement, ça me tient effectivement à cœur. Je nage dans cette démarche depuis 30 ans et je suis un fan d’arbres et d’essences nobles. Cette démarche éco-responsable est bien ancrée chez nous, avec des projets concrets.

« Mieux vaut vivre un jour comme un lion que 100 jours comme un mouton »

Frédéric Darnet

L.M : Quelles sont les nouveautés pour le Monte-Carlo Bay ?

F.D : Nous avons apporté quelques nouveautés au Monte-Carlo Bay. Le Blue Gin devient un lieu d’animation pour l’interne comme pour l’externe. Cela apporte une image de proximité pour la clientèle locale. La prestation du Lagon a été repositionné. Ce changement c’est largement ressenti au niveau du chiffre d’affaire. Nous avons également équilibré et fait grandir la clientèle locale et externe. Nous souhaitons que tous les segments soient égaux. Nous développons également de plus en plus le côté évènementiel. Le gros projet, est d’effectuer un accès mer. C’est ce qui manque aujourd’hui au Bay. Tout en respectant le monde marin et la réserve, nous allons mettre en place un accès ponton à la mer avec une piscine privative et une partie solarium avec des cabanes privées.

L.M : Comment voyez-vous le futur ?

F.D : Pour le futur, il y a des facteurs économiques externes que nous devons observer. Il y a une conjoncture compliquée à cause des attentats. Il y a également le Brexit qui a un impact sur la livre sterling. Il y a également les élections américaines, françaises et allemandes qui arrivent. Il y a pas mal de choses qui peuvent, à un moment, bloquer les flux mécaniques et peut-être financier. Il faut voir comment toutes ces conjonctures mondiales vont évoluer. Il faut faire attention et être mesuré dans les actions que nous menons. Il ne faut pas inonder, mais rester présent. Il faut également démultiplier notre notoriété.

Laisser une réponse