Partager sur :

4e Monaco Sportsboat Winter Series : Batailles au sommet

0

C’est l’automne indien qui a accueilli les 350 coureurs, de dix nationalités, venus participer aux Monaco Sportsboat Winter Series, du 11 au 13 novembre. Retour en images. 

A l’occasion des Monaco Sportsboat Winter Series, du 11 au 13 novembre les navigateurs se sont affrontés dans la baie monégasque. Au programme : du Mistral et du vent d’Est sous le soleil pour les 60 unités réparties sur trois séries. Ces trois jours de régates ont réuni 22 Melges 20, 35 J/70 et quatre GC32. C’est d’ailleurs la première fois que ces catamarans à foils se rendaient en Principauté. Une initiative que l’on doit à Pierre Casiraghi, barreur de Malizia et vice-président du Yacht Club de Monaco : « Après une première saison sur le circuit de GC32, je tenais vraiment à faire venir sur notre plan d’eau monégasque ces bateaux d’une nouvelle génération, qui ont toute leur place en Principauté ».

GC32 : Les Foils à l’honneur
La première journée a été placée sous le signe des qualifications sous forme de régate en flotte. C’est Malizia, menée par Pierre Casiraghi qui remporte cette épreuve après un départ exemplaire et une domination sur les trois bords du parcours. Malgré une baisse de régime à l’approche de la dernière porte sous le vent, le local de l’étape a su profiter au maximum d’une risée pour finalement remporter la course avec moins d’1,50 mètre d’avance sur ses concurrents. C’est en match-race (un contre un), que les rencontres se sont ensuite poursuivies. Notons que c’est la première fois que Pierre Casiraghi et son équipage régataient sur ce format. Calqué sur celui de l’America’s Cup, il permet de mettre l’accent sur la tactique et le contrôle et s’adapte parfaitement à ces supports. Les GC32, très évolutifs, démarrent à la moindre risée et malgré des écarts importants en cours de manche, il est très facile de se refaire. Au jeu du un contre un, Realteam, mené par Jérôme Clerc, a réussi à tirer son épingle du jeu et remporte la finale face à Sébastien Rogues (Team Engie). Flavio Marazzi (Armin Storm Sailing Team) s’impose quant à lui face à Pierre Casiraghi (Malizia) dans la petite finale.

Monaco Sportsboat Winter Series 2016 - ACT 2J/70 : Domination monégasque face à un plateau international
Non loin du rond consacré aux catamarans à foils, les Melges 20 et les J/70 n’ont pas baissé la garde pour autant avec 57 équipages alignés au départ. Brésiliens, Turques, Russes, Italiens, Norvégiens, Autrichiens, Allemands et Français avaient fait le déplacement pour l’occasion. En J/70, série phare du Yacht Club de Monaco, qui réunit au sein de ses membres pas moins de 17 unités, le niveau de la classe est monté de deux crans avec notamment l’arrivée de coureurs confirmés tels que l’équipage turque d’Emir Icgoren (Ameera Jet) ou encore Vincenzo Onorato (Mascalzone Latino). Junda de Ludovico Fassitelli du Yacht Club de Monaco remporte ce premier Acte avec l’art et la manière et a fait de la régularité, la clé du succès. Le skipper, qui a par ailleurs découvert le J/70 l’an dernier, fait maintenant jeu égal avec les ténors de la série.

Une belle satisfaction pour le président de la J/70 Monaco Association Class, Michel Boussard « Ces régates sont uniques en Europe et attirent un nombre croissant de concurrents. On place six bateaux monégasques dans les quinze premiers et le vainqueur est membre du Club. C’est formidable pour nous car le niveau international augmente mais celui des Monégasques aussi ».


Classement Général Final :
GC32 (Match – Race)
1er : Jérôme Clerc (Realteam), SUI
2e:  Sébastien Rogues (Team Engie), FRA
3e : Flavio Marazzi (Armin Storm Sailing Team), SUI
4e: Pierre Casiraghi (Malizia), MON

J/70 (après 4 manches)
1er: Ludovico Fassitelli (Junda-Banca del Sempione), MON, 7 points
2e : Valeriya Kovalenko (Arttube), RUS, 11 points
3e : Emir Icgoren (Ameera Jet), TUR, 17 points

Melges 20 (après 4 manches)
1er : Valentin Zavadnikov (Synergy), MON, 17 points
2e : Krzysztof Krempec (Mag Tiny), POL, 20 points
3e : Alexander Novoselov (Victor), RUS, 21 points

Crédit photo : Stefano Gattni

Laisser une réponse